Prévention de la surdité due aux aminosides par l’aspirine

Les aminosides sont des antibiotiques à large spectre, bactéricides, non allergisants, mais présentant des effets indésirables gravissimes dont la baisse de façon irréversible de l’acuité auditive. Les incidences de la baisse de l’acuité auditive sont de l’ordre de 8 % en régime thérapeutique court, mais peuvent dépasser ce taux en cas de régime thérapeutique plus long. Néanmoins, cette classe d’antibiotiques est efficace dans la tuberculose multi résistante par exemple. Aucun moyen thérapeutique préventif vis-à-vis de l’ototoxicité n’est connu à l’heure actuelle, mais l’expérimentation animale a montré un certain effet atténuateur des antioxydants et l’aspirine pourrait devenir un antidote intéressant.

Un essai clinique conduit par une équipe sino-américaine*, du type prospectif en double aveugle, a été réalisé sur des patients âgés de 18 – 65 ans, n’ayant manifesté aucun trouble auditif et sans notion de traitement par des aminosides ni par des antioxydants durant l’année précédent leur inclusion dans l’étude. Un total de 195 patients a été inclus dans l’étude. Ils ont tous reçus 80 à 160 mg de gentamicine deux fois par jour par perfusion intraveineuse (généralement pendant 5 – 7 jours). Ils ont été ensuite répartis en 2 groupes, l’un recevant une dose additive de 3 g/j d’aspirine (n=89 patients), l’autre un placebo (n=106 patients) pendant une durée de 14 jours. L’ototoxicité a été définie comme une baisse du seuil audiométrique de 15 dB et plus aux fréquences 6 et 8 kHz, unilatéralement ou bilatéralement lors de mesures qui ont été faites 5 – 7 semaines après le traitement.

Les caractéristiques cliniques et audiométriques qui étaient identiques au départ dans les deux groupes, ont changé à l’issue de la période de traitement, puisque l’on a relevé 13 % de baisse de l’acuité auditive chez le groupe placebo contre seulement 3 % chez le groupe traité à l’aspirine. En outre, l’efficacité de la gentamicine n’a pas été affectée par la co-administration d’aspirine. Les valeurs de la créatinine, de l’urée et du CO2 sont demeurées normales dans les deux groupes. Quelques troubles digestifs ont été décrits dans le groupe traité à l’aspirine, dont 3 cas ont rapporté qu’ils souffraient auparavant de problèmes gastriques, ils ont été exclus en cours d’étude. Cette première étude doit être confirmée par d’autres études pour savoir si d’autres antioxydants ont le même effet préventif.

* Etude coopérative : Ecole de Médecine, Xi’an (Chine) et Ecole de Médecine du Michigan, Ann Arbor (USA)

Source : The New England Journal of Medicine 2006 ; 354 : 1856 - 1857
Dernière Mise à jour : Mars 2017

Localisation du CNPM

Photo du centre

Rejoignez nous

Contacter nous

CNPM, Sis Route Petit Staoueli (NIPA) Dely Ibrahim Alger, Tel / Fax : 00213 23 36 75 02 / 00213 23 36 75 27 / 00213 23 36 75 29
Mail : cnpm@cnpm.org.dz