Balance Bénéfices/Risques concernant l’utilisation de l’édulcorant « Cyclamate »

Le Cyclamate est un édulcorant de synthèse, purement chimique, synthétisé à partir du benzène avec un pouvoir sucrant 40 fois > à celui du sucre de table, et avec un apport calorique nul.

A l’instar de l’Aspartam (E951), les Cyclamates (E952) sont des édulcorants à polémique.

Les Cyclamates sont listés selon le codex alimentaire comme édulcorants et peuvent être ajoutés à de nombreux aliments: Boissons, aliments allégés, desserts, micro-confiseries, chewing-gums sans sucre, ainsi que dans les produits pharmaceutiques (Excipients).

Comme beaucoup d’édulcorants, les Cyclamates sont susceptibles d’être cancérigènes (Association pour la recherche thérapeutique anti-cancéreuse (ARTAC, France). Ils sont présentés comme édulcorant douteux ou à éviter, avec pour effets indésirables : des cancers, des atrophies testiculaires observés chez le rat. L’innocuité n’a pas été démontrée chez l’homme.

D’autres sources le présentent comme admissible.

Ces produits restent cependant interdits aux Etats-Unis et en Grande Bretagne.

Les Cyclamates sont exclus de la filière d’alimentation Biologique, dans l’UE.

En France, son utilisation est limitée à certaines préparations industrielles (sucreries et sodas).

Conclusion :

La surveillance reste de mise vu les effets néfastes graves (cancérigènes) qui ont été engendré chez les animaux de laboratoire.

Localisation du CNPM

Photo du centre

Rejoignez nous

Contacter nous

CNPM, Sis Route Petit Staoueli (NIPA) Dely Ibrahim Alger, Tel / Fax : 00213 23 36 75 02 / 00213 23 36 75 27 / 00213 23 36 75 29
Mail : cnpm@cnpm.org.dz