Alertes

Nous portons à votre connaissance qu’un lot falsifié de Levonorgestrel (Postinor-2®) est en circulation en Afrique de l’Est : Levonorgestrel (Postinor-2®), N° de lot T38012, date de FAB : 08/2013, date d’EXP : 08/2018.

CNPM le, 24 novembre 2015

Réf : RHT/SAV/Alert 5.2015. WWW.WHO.INT .     18 Novembre 2015.

Document attache :

PDF - 73.2 ko

 

Dernière Mise à jour : Mars 2017

L’Académie américaine de neurologie qui regroupe 2.300 chercheurs en neurologie qui s’est réunie à Toronto du 10 – 17 avril 2010 pour sa 62e session, a rapporté la première étude faisant état de la prévalence du syndrome de Guillain-Barré après la campagne de vaccination de 2009. Les membres de la réunion scientifique ont analysé les informations en provenance des centres de contrôle des maladies et de la prévention (CDC) et les déclarations d’effets indésirables qui ont été rapportées à l’Agence américaine FDA via son system de collecte des informations dit VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System). Le syndrome de Guillain-Barré (SGB) s’est manifesté chez 35 sujets vaccinés pour la grippe A/H1N1 lors de la campagne 2009, ce qui donne une prévalence de l’effet indésirable de 3,5 déclarations pour 10 millions de sujets vaccinés. La majorité des cas ayant manifesté le SGB sauf un cas, ont été rapportés pendant les 6 premières semaines après la vaccination, avec 23 cas rapportés pendant les 2 premières semaines après la vaccination. Un décès et une incapacité durable ont été aussi rapportés parmi les 33 sujets hospitalisés. Il est intéressant de noter que le taux de SGB de la vaccination contre la grippe saisonnière pour la même période a été de 7,3 déclarations pour 10 millions de sujets vaccinés, soit 57 cas présentant le SGB. En outre, la prévalence du SGB dans une population générale est de 1 – 4 cas pour 100.000 personnes/an. Les auteurs concluent par conséquent, qu’il est difficile d’affirmer que l’utilisation du vaccin de la grippe A/H1N1 soit à l’origine d’une augmentation de la prévalence du SGB.

References : American Academy Neurology : Guillain-Barré Syndrome Cases Low After 2009 Vaccine. Press Release, April 13, 2010 Pour plus d’information voir le lien suivant :

http://www.aan.com/press/index.cfm ?fuseaction=release.view&release=820

 

Dernière Mise à jour : Mars 2017

L’OMS appelle à une vigilance accrue face à la propagation de la grippe aviaire en Europe

26-01-2017

Depuis juin 2016, au moins 24 pays de la Région européenne de l’OMS ont signalé des flambées épidémiques de grippe aviaire hautement pathogène à virus A (H5N8) chez des oiseaux sauvages et de la volaille domestique. Au moins 3 de ces pays ont signalé des épidémies depuis le début de l’année 2017. On a également notifié des épidémies dans des pays d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient.

L’OMS recommande de redoubler d’efforts en matière de vigilance et de surveillance pour la prévention et la détection de cas humains potentiels.

Le risque de transmission des oiseaux à l’homme est relativement faible. Bien qu’aucun cas humain de grippe aviaire hautement pathogène à virus A (H5N8) n’ait jamais été enregistré jusqu’à présent, il importe de rester vigilant.

La plupart des cas humains déclenchés par d’autres virus de grippe aviaire surviennent après exposition au virus par contact avec de la volaille infectée ou des environnements contaminés (Notamment les marchés).

Dans les régions où l’on a signalé des flambées épidémiques de grippe aviaire chez les oiseaux, les personnes exposées à un risque sont celles qui sont en contact direct avec des oiseaux ou de la volaille malades ou avec leurs carcasses, qui les manipulent, ou qui se trouvent dans leur environnement.

Recommandations à la population dans les régions touchées par des flambées épidémiques chez les oiseaux

  • Éviter tout contact avec des oiseaux (volaille ou oiseaux sauvages) ou avec d’autres animaux malades ou trouvés morts, et les signaler aux autorités compétentes.
  • Ne pas toucher les oiseaux ou les carcasses à mains nues. En cas de manipulation de carcasse, porter des gants ou utiliser un sac en plastique à l’envers pour ramasser l’oiseau, puis se laver les mains avec du savon ou un désinfectant approprié.
  • Respecter les bonnes pratiques de sécurité sanitaire des aliments et d’hygiène exemple, cuire les aliments à cœur et à des températures suffisamment élevées.

Lien : Lien : http://www.euro.who.int/fr/health-topics/communicable-diseases/influenza/news/news/2017/01/who-calls-for-heightened-vigilance-as-avian-influenza-continues-to-spread-in-europe

 

Dernière Mise à jour : Mars 2017

Alerte du CNPM du 28 Février 2016

Similitude de conditionnement de produits des Laboratoires Frater Razes :

  • Paracétamol inj : 10 mg/ml – F/100ml
  • Métronidazole inj : 500 mg/100ml – F/100ml

Le Centre National de Pharmacovigilance et de Matériovigilance a reçu un signalement de la similitude du conditionnement des deux flacons de Paracétamol et de Métronidazole: similitude de la couleur des bouchons des deux flacons.

Il s’agit de deux médicaments essentiels ayant des indications différentes et pouvant entrainer des erreurs d’utilisation.

Modifications proposées par le Centre National de Pharmacovigilance et de Matériovigilance:

À la suite du signalement de la similitude du conditionnement des deux flacons (Paracétamol et Métronidazole), le CNPM a contacté le laboratoire fabricant afin de palier à ce problème. Le CNPM a recommandé de revoir les deux conditionnements afin de les différencier par des couleurs différentes.

 

Modifications apportées par le laboratoire fabricant :

Le laboratoire fabricant a répondu à l’alerte donné par le CNPM en apportant les changements suivants : Attribution des capsules de couleur bleu à la spécialité Paracétamol, et de couleur verte à la spécialité Métronidazole.

 

Dernière Mise à jour : Mars 2017

Localisation du CNPM

Photo du centre

Rejoignez nous

Contacter nous

CNPM, Sis Route Petit Staoueli (NIPA) Dely Ibrahim Alger, Tel / Fax : 00213 23 36 75 02 / 00213 23 36 75 27 / 00213 23 36 75 29
Mail : cnpm@cnpm.org.dz